News & events - Keyword : Optogenetics

Chronological order of publication in this website

Bannière UNIGE - Faculté de Médecine - HUG

Prix de la Fondation Chica et Heinz Schaller
à Christian Lüscher

Christian Lüscher récompensé par la FENS

Portrait de Christian Lüscher

Pr Christian Lüscher, du Département des Neurosciences Fondamentales de la Faculté de Médecine de l’UNIGE et du Service de Neurologie des HUG, membre d'iGE3, est l’un des deux lauréats du Prix de la Fondation Chica et Heinz Schaller en Neurosciences Translationnelles 2022, remis par la Fédération des Sociétés Européennes de Neurosciences (FENS). Cette distinction récompense des recherches de niveau exceptionnel dans le domaine des sciences translationnelles, dont l’objectif est le développement de nouvelles approches cliniques sur la base de nouvelles connaissances fondamentales du système nerveux. Spécialiste des addictions, Christian Lüscher s'intéresse à l'altération des circuits cérébraux qui sous-tendent l’addiction à différentes drogues et aux mécanismes neuronaux du comportement motivé. Nous lui adressons nos félicitations pour cette distinction.

Fondée en 1998, la FENS représente des sociétés et des chercheurs venant de 33 pays européens. Elle décerne le prix de sa partenaire la Fondation Chica et Heinz Schaller, organisme d’utilité publique créé par Chica Schaller and Heinz Schaller, et domicilié à Heidelberg, en Allemagne.

Banner iGE3 - UNIGE

New iGE3 member - Camilla Bellone

Camilla Bellone portrait

It is our pleasure to welcome Pre Camilla Bellone as a new faculty member of iGE3.

Camilla Bellone is an associate professor at the Department of Basic Neurosciences of the Faculty of Medicine. She uses various in vivo and in vitro techniques to study the neuronal mechanisms underlying social behavior in physiological conditions, and genetic mouse models related to psychiatric diseases to investigate the pathophysiological mechanisms underlying social behavioral deficits.

Une souris observatrice et une souris démonstratrice

L’alimentation est-elle un acte social ?

Comment choisissons-nous nos aliments ? En étudiant les mécanismes neurobiologiques impliqués dans les choix alimentaires de rongeurs, des neuroscientifiques du groupe du Prof. Christian Lüscher de l’Université de Genève ont identifiés l’influence importante et durable que peuvent avoir les congénères sur la manière de se nourrir.

En effet, des stimuli sensoriels liés aux contacts sociaux modifient en profondeur les connexions neuronales de circuits impliqués dans le choix des aliments, mettant en évidence la transmission sociale d’une référence alimentaire. De plus, ces travaux, publiés dans la revue Science, soulignent le rôle du lien social dans l’interprétation des stimuli sensoriels et dans la capacité d’adaptation à l’environnement. Ce mécanisme, qui semble déficient chez les personnes souffrant de troubles autistiques, pourrait expliquer en partie leurs difficultés sociales.

Technique iTango

Un interrupteur pour éclairer les neurones

La transmission de l’information dans le cerveau passe par des molécules neurotransmettrices qui se diffusent à travers la zone de jonction entre deux cellules nerveuses, appelée synapse. Dans certain cas, ces molécules peuvent se répandre dans le tissu, inondant ainsi différents types de cellules nerveuses; on parle alors de neuromodulation. Pour mieux comprendre l’impact des neuromodulateurs sur les circuits cérébraux et sur le comportement, il faut pouvoir identifier les neurones stimulés et suivre ensuite leur activité.

Une collaboration entre l’équipe du Prof. Christian Lüscher de l’Université de Genève et l’Institut Max Planck de Floride pour les neurosciences a permis de résoudre ce problème grâce à une nouvelle technique baptisée iTango, qui permet de contrôler les cellules soumises à la neuromodulation en temps réel. Elle s’appuie sur un système novateur d’expression génétique basé sur la lumière, et permettra aux scientifiques de mieux comprendre les mécanismes de contrôle des circuits cérébraux impliqués, par exemple, dans l’addiction ou dans certains troubles psychiatriques comme la schizophrénie. Des résultats à lire dans Nature Methods.