News & events - Keyword : Neurosciences

Chronological order of publication in this website

Patio de la Fondation Louis-Jeantet

Symposium en l’honneur du Pr Alexandre Dayer

Ce symposium est organisé en hommage au regretté Pr Alexandre Dayer, du Département des Neurosciences Fondamentales de la Faculté de Médecine, disparu en 2020. Il se tiendra le 24 mai 2022 de 14 h à 18 h 30, à l’Auditoire de la Fondation Louis-Jeantet à Genève.

Cet événement se composera de présentations scientifiques et d’une partie lyrique de poèmes et de musique.

  • Entrée libre, sur inscription.
  • Organisation: Faculté de Médecine
Bannière UNIGE - Faculté de Médecine - HUG

Prix Joseph Altman en Neurosciences Développementales
à Denis Jabaudon

Denis Jabaudon distingué par la Société Japonaise de Neurosciences

Portrait de Denis Jabaudon

Pr Denis Jabaudon, directeur du Département des Neurosciences Fondamentales de la Faculté de Médecine de l’UNIGE, médecin consultant au Service de Neurologie des HUG, membre d'iGE3, est le lauréat 2022 du Prix Joseph Altman en Neurosciences Développementales décerné par la Société Japonaise de Neurosciences (JNS). Spécialiste de la formation des réseaux corticaux, Denis Jabaudo s’intéresse à la compréhension des programmes moléculaires et génétiques qui contrôlent la formation des circuits neuronaux corticaux. Nous le félicitons pour cette récompense.

Le prix Joseph Altman a été créé en l’honneur de ce biologiste américain, après son décès en 2016, connu pour les travaux importants sur la neurogenèse dans le cerveau adulte qu’il a menés dès les années 1960.

La cérémonie de remise du prix aura lieu durant NEURO2022, meeting qui se tiendra à Ginowan au Japon du 30 juin au 3 juillet 2022.

Neurones dopaminergiques du cerveau de mouche de vinaigre

Un gène pourrait prévenir la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative caractérisée par la destruction d’une population spécifique de neurones: les neurones à dopamine. La dégénérescence de ces neurones empêche la transmission de signaux contrôlant les mouvements musculaires spécifiques et conduit à des tremblements, des contractions involontaires des muscles ou des problèmes d’équilibre caractéristiques de cette pathologie.

L’équipe de la Pre Emi Nagoshi de l’Université de Genève s’est intéressée à la destruction de ces neurones à dopamine en utilisant la mouche du vinaigre comme modèle d’étude. Les scientifiques ont identifié une protéine clé chez la mouche, mais aussi chez la souris, qui joue un rôle protecteur contre cette maladie et pourrait être une nouvelle cible thérapeutique. Ces travaux sont à lire dans la revue Nature Communications.

Bannière UNIGE - Faculté de Médecine - HUG

Prix de la Fondation Chica et Heinz Schaller
à Christian Lüscher

Christian Lüscher récompensé par la FENS

Portrait de Christian Lüscher

Pr Christian Lüscher, du Département des Neurosciences Fondamentales de la Faculté de Médecine de l’UNIGE et du Service de Neurologie des HUG, membre d'iGE3, est l’un des deux lauréats du Prix de la Fondation Chica et Heinz Schaller en Neurosciences Translationnelles 2022, remis par la Fédération des Sociétés Européennes de Neurosciences (FENS). Cette distinction récompense des recherches de niveau exceptionnel dans le domaine des sciences translationnelles, dont l’objectif est le développement de nouvelles approches cliniques sur la base de nouvelles connaissances fondamentales du système nerveux. Spécialiste des addictions, Christian Lüscher s'intéresse à l'altération des circuits cérébraux qui sous-tendent l’addiction à différentes drogues et aux mécanismes neuronaux du comportement motivé. Nous lui adressons nos félicitations pour cette distinction.

Fondée en 1998, la FENS représente des sociétés et des chercheurs venant de 33 pays européens. Elle décerne le prix de sa partenaire la Fondation Chica et Heinz Schaller, organisme d’utilité publique créé par Chica Schaller and Heinz Schaller, et domicilié à Heidelberg, en Allemagne.

Synapsy Seminar Series banner

Synapsy Seminar Series - Alcino J. Silva

Molecular, cellular, systems, brain region, and behavioral mechanisms
underlying temporal memory structures

Alcino J. Silva
Brain Research Institute, University of California, Los Angeles - USA

Friday, March 25, 2022 - 17 h
Seminar on Zoom

Organization: NCCR Synapsy - WP3
Contact for login link: Anouchka Junod

Bannière Semaine du Cerveau

Semaine du Cerveau 2022

Les machines et nous

La Semaine Internationale du Cerveau est un événement qui se tient chaque année dans plusieurs villes de Suisse. A Genève, la Semaine du Cerveau est organisée par le Geneva University Neurocenter la semaine du 14 au 18 mars 2022.

Sur le thème Les machines et nous, des conférences pour le grand public sont proposées du lundi au jeudi, à 19 h, à l’Auditoire Piaget d’Uni Dufour, et un film suivi d’un débat est projeté le vendredi à 19 h, à l'Auditorium Fondation Arditi.

  • Entrée libre.
Neurone à épine moyenne

Des interactions entre gènes et environnement
à l’origine de l’autisme

Les personnes souffrant de troubles du spectre autistique présentent toutes des difficultés comportementales caractéristiques. Néanmoins, la grande hétérogénéité des symptômes reste l’une des grandes interrogations des scientifiques et des médecins.

Si l’on soupçonnait un lien entre le processus inflammatoire et l’autisme, l’équipe de la Pre Camilla Bellone de l’Université de Genève, dans le cadre du Pôle de Recherche National Synapsy, décrypte pour la première fois, chez des souris porteuses d’une vulnérabilité génétique, comment une modification de l’environnement cellulaire déclenche l’apparition de symptômes autistiques. En cause ? Un déséquilibre dans l’expression d’une série de gènes dû à une inflammation massive (conséquence d’une réponse immunitaire à l’administration d’un produit pharmacologique) qui entraîne alors une hyperexcitabilité des neurones du système de la récompense. Ces résultats, à découvrir dans la revue Molecular Psychiatry, apportent une première preuve des interactions étroites entre gènes et environnement dans les dysfonctionnements sociaux typiques des troubles autistiques.

Banner iGE3 - UNIGE

New iGE3 member - Camilla Bellone

Camilla Bellone portrait

It is our pleasure to welcome Pre Camilla Bellone as a new faculty member of iGE3.

Camilla Bellone is an associate professor at the Department of Basic Neurosciences of the Faculty of Medicine. She uses various in vivo and in vitro techniques to study the neuronal mechanisms underlying social behavior in physiological conditions, and genetic mouse models related to psychiatric diseases to investigate the pathophysiological mechanisms underlying social behavioral deficits.

Activation des aires cérébrales

Les connexions cérébrales naissent à un rythme précis

Le cortex cérébral, situé à la surface du cerveau, gère les facultés cognitives, le langage ou encore les fonctions complexes nous permettant de nous représenter le monde ou de nous projeter dans le futur. En étant capable de catégoriser et d’associer les stimuli lui parvenant de nos cinq sens, le cortex fait les liens entre ces différentes informations pour leur donner un sens et agir en conséquence. Pour ce faire, différents types de neurones établissent des connexions corticales qui se mettent en place lors du développement embryonnaire, puis dans les premiers temps de vie. Mais par quel mécanisme biologique cet assemblage délicat se crée-t-il ?

L’équipe du Prof. Denis Jabaudon de l’Université de Genève décrypte pour la première fois ce phénomène: si les neurones sont anatomiquement différents, leur programme génétique reste, lui, très similaire. Il s’avère que les différences émergent au moment de la maturation de ces neurones, qui doivent suivre un rythme précis pour établir les bonnes connexions, sans quoi une connectivité anormale s’établit. Des résultats surprenants à découvrir dans la revue Nature.

Moelle épinière démyélinisée de souris

Le froid pour combattre la sclérose en plaques

En biologie évolutive, la «théorie de l’histoire de vie», proposée pour la première fois dans les années 1950, postule que lorsque l’environnement est favorable, les ressources utilisées par les organismes sont consacrées à la croissance et à la reproduction. À l’inverse, en milieu hostile, les ressources sont transférées vers des programmes dits de maintenance, tels que la conservation de l’énergie et la défense contre les attaques extérieures.

Des scientifiques des groupes du Pr Mirko Trajkovski et du Pr Doron Merkler de l’Université de Genève ont développé cette idée pour l’appliquer à un domaine spécifique de la médecine: l’activation erronée du système immunitaire à l’origine des maladies auto-immunes. En étudiant des souris souffrant d’un modèle de sclérose en plaques, l’équipe de recherche a décrypté comment l’exposition au froid poussait l’organisme à détourner ses ressources du système immunitaire vers le maintien de la chaleur corporelle. Ainsi, lors de l’exposition au froid, le système immunitaire diminuait son activité néfaste, atténuant considérablement l’évolution de la maladie auto-immune. Ces résultats, présentés en couverture de la revue Cell Metabolism, posent les bases d’un concept biologique fondamental sur l’allocation des ressources énergétiques.