News & events - Keyword : Development

Chronological order of publication in this website

Complexe SEA

Un régulateur clé de la croissance cellulaire décrypté

La protéine mTOR joue un rôle central dans la croissance, la prolifération et la survie des cellules. Son activité varie en fonction de la disponibilité des nutriments et de certains facteurs de croissance, dont les hormones. Cette protéine est notamment impliquée dans plusieurs maladies dont les cancers, où son activité s’intensifie fréquemment.

Pour mieux comprendre sa régulation, l’équipe du Prof. Robbie Loewith de l’Université de Genève, en collaboration avec des chercheurs/euses de l’Université Martin-Luther (MLU) de Halle-Wittenberg en Allemagne et le Centre Dubochet d’Imagerie (UNIGE – UNIL – EPFL) récemment inauguré, a identifié la structure du complexe SEA – un ensemble interdépendant de protéines – responsable du contrôle de mTOR. La mise au jour de cette structure permet de mieux comprendre comment les cellules perçoivent les niveaux de nutriments pour réguler leur croissance. Ces travaux sont à lire dans la revue Nature.

Bannière UNIGE - Faculté de Médecine - HUG

Krieg Cortical Kudo 2022 à Denis Jabaudon

Denis Jabaudon distingué par le Cajal Club

Portrait de Denis Jabaudon

Pr Denis Jabaudon, directeur du Département des Neurosciences Fondamentales de la Faculté de Médecine de l’UNIGE, médecin consultant au Service de Neurologie des HUG, membre d'iGE3, est lauréat 2022 du Krieg Cortical Kudo décerné par la fondation américaine de promotion des neurosciences Cajal Club. Denis Jabaudon travaille sur les programmes moléculaires et génétiques qui contrôlent la formation des circuits neuronaux corticaux. Le Cajal Club récompense ainsi ses importantes contributions à la compréhension du développement cortical. Nous lui adressons nos félicitations.

Les Krieg Cortical Kudos sont attribués chaque année, pour des travaux exceptionnels dans la recherche sur le cortex cérébral, à des scientifiques de 3 niveaux professionnels différents: Discoverer, Explorer et Scholar.

Ce prix sera remis en novembre 2022 lors du congrès de la Society for Neuroscience à San Diego aux Etats-Unis.

Bannière Chapitres Choisis

Chapitres Choisis - Simon Braun

BAF chromatin remodelers direct neural cell identity

Portrait de Simon Braun

Conférence donnée par le Pr Simon Braun, du Département de Médecine Génétique et Développement de la Faculté de Médecine, membre d’iGE3, dans le cadre des Chapitres Choisis des Evénements de la Faculté de Médecine.

Jeudi 2 juin 2022 - 12 h 30
CMU - Auditoire Adolphe Franceschetti / C150, 2ème étage

Bannière UNIGE - Faculté de Médecine - HUG

Prix Joseph Altman en Neurosciences Développementales
à Denis Jabaudon

Denis Jabaudon distingué par la Société Japonaise de Neurosciences

Portrait de Denis Jabaudon

Pr Denis Jabaudon, directeur du Département des Neurosciences Fondamentales de la Faculté de Médecine de l’UNIGE, médecin consultant au Service de Neurologie des HUG, membre d'iGE3, est le lauréat 2022 du Prix Joseph Altman en Neurosciences Développementales décerné par la Société Japonaise de Neurosciences (JNS). Spécialiste de la formation des réseaux corticaux, Denis Jabaudon s’intéresse à la compréhension des programmes moléculaires et génétiques qui contrôlent la formation des circuits neuronaux corticaux. Nous le félicitons pour cette récompense.

Le prix Joseph Altman a été créé en l’honneur de ce biologiste américain, après son décès en 2016, connu pour les travaux importants sur la neurogenèse dans le cerveau adulte qu’il a menés dès les années 1960.

La cérémonie de remise du prix aura lieu durant NEURO2022, meeting qui se tiendra à Ginowan au Japon du 30 juin au 3 juillet 2022.

Génétique des cellules du pancréas

Sonder l’origine et l’identité
des cellules endocrines du pancréas

Le pancréas joue un rôle-clé dans la régulation du métabolisme. Lorsque certaines de ses cellules – les cellules bêta – ne produisent plus suffisamment d’insuline, le taux de sucre augmente dangereusement dans le sang (hyperglycémie) et le diabète apparaît.

Après avoir découvert que d’autres cellules pancréatiques différenciées, ou «spécialisées», peuvent s’adapter et compenser en partie ce manque d’insuline (voir communiqué de presse), l’équipe du Prof. Pedro Herrera de l’Université de Genèvede démontre que les cellules souches dont sont issues les cellules bêta sont présentes uniquement pendant le développement embryonnaire. Cette découverte met un terme à une longue controverse concernant l’existence hypothétique de cellules souches pancréatiques adultes pouvant engendrer de nouvelles cellules différenciées, productrices d’hormones, après la naissance. Les scientifiques ont également défini précisément l’identité génétique des cellules endocrines pancréatiques. Un outil prometteur pour la production de cellules à insuline de remplacement. Ces résultats sont à lire dans Cell Reports et Nature Communications.

Banner iGE3 - UNIGE

New iGE3 member - Pei-Hsuan Wu

Pei-Hsuan (Xuan) Wu portrait

It is our pleasure to welcome Pre Pei-Hsuan (Xuan) Wu as a new faculty member of iGE3.

Pei-Hsuan (Xuan) Wu is an assistant professor at the Department of Genetic Medicine and Development of the Faculty of Medicine. She is interested in the paternal contribution of PIWI-interacting RNAs (piRNAs) to early mouse embryogenesis. Her lab aims to understand the mechanism underlying the intergenerational role of paternal piRNAs and gain insight into how fathers impact the offspring through epigenetic mechanisms.

Embryons de C. elegans

Physique et biologie explorent ensemble
les mécanismes du vivant

Chacune de nos cellules contient environ 40 millions de protéines qui accomplissent ensemble toutes les tâches nécessaires à sa survie. Pour y parvenir, les différentes protéines doivent être concentrées en quantités spécifiques, au bon endroit au bon moment. Le processus qui permet le déroulement sans accrocs d’une distribution si précise se déroule à des résolutions spatiales si infimes que les outils standard de biologie cellulaire sont souvent incapables de le détecter.

Pour comprendre comment fonctionne ce mécanisme, des scientifiques du groupe de la Pre Monica Gotta de l’Université de Genève ont développé une approche novatrice qui combine des expériences de génétique et de biologie cellulaire à une modélisation faisant appel à la physique. Grâce à des algorithmes spécifiques, ils/elles ont simulé en 3D et sous forme dynamique la formation de gradients de protéines et ont pu expliquer ces phénomènes complexes. De plus, leur modèle peut être adapté à d’autres systèmes biologiques pour étudier la dynamique des protéines. Ces résultats sont à découvrir dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.

Frontiers in Biomedicine banner

Frontiers in Biomedicine - Petter Brodin

Human systems immunology to understand immune development and variation

Petter Brodin
Department of Inflammation and Immunology, Imperial College London - UK
Department of Women′s and Children′s Health, Karolinska Institutet - Stockholm, Sweden

Thursday, March 17, 2022 - 12 h 30
CMU - Auditorium Alex-F. Müller / A250 - 2nd floor

  • Attendance in person for UNIGE & HUG members only.

Host: Arnaud Didierlaurent
Organization: Julien Bertrand

Peau du lézard ocellé

Le secret mathématique du camouflage des lézards

Le vol coordonné des nuées d’étourneaux, l’organisation des réseaux neuronaux ou encore la construction d’une fourmilière: la nature regorge de systèmes complexes dont le comportement peut être modélisé grâce à des outils mathématiques. Il en va de même pour les motifs labyrinthiques formés par les écailles vertes ou noires du lézard ocellé.

Une équipe pluridisciplinaire de l’Université de Genève, incluant le groupe du Prof. Michel Milinkovitch, a pu expliquer, grâce à une équation mathématique très simple, la complexité du système qui génère ces motifs. Cette découverte contribue à une meilleure compréhension de l’évolution des patrons de coloration de la peau: le processus permet de très nombreuses localisations différentes des écailles vertes ou noires mais aboutit toujours à un motif optimal pour la survie des lézards. Ces travaux sont à lire dans la revue Physical Review Letters.