All news & events

Chronological order of publication in this website

Deux souriceaux frères

Un gène architecte pour assimiler le lait maternel

Une famille de gènes «architectes» nommés Hox coordonne la formation des organes et des membres au cours de la vie embryonnaire. Des chercheurs du groupe de Prof. Denis Duboule de l’Université de Genève et de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne viennent de découvrir une fonction essentielle de l’un de ces gènes, Hoxd3, dans le développement de l’intestin des souriceaux nouveau-nés.

Des mutations précises dans ce gène entraînent en effet une assimilation défectueuse du lait maternel et un retard de croissance important, souvent létal. Chez l’humain, ce défaut génétique contribue probablement à certaines formes d’insuffisance intestinale chez les prématurés, telles que l’entérocolite nécrosante du nouveau-né. La détection d’un gène Hoxd3 muté dans le cadre de cette affection permettrait d’en identifier une des causes, qui demeurent inconnues à ce jour. Ces travaux ont été publiés dans la revue PNAS.

Deux TOROIDs

Des tubules pour stopper la croissance cellulaire

TORC1 est un complexe enzymatique qui contrôle la croissance de nos cellules, mais il peut devenir hyperactif et entraîner des maladies telles que le cancer.

Publiée dans la revue Nature, une étude menée par le groupe du Prof. Robbie Loewith, de l’Université de Genève, décrit comment le sucre régule l’activité de TORC1, par un mécanisme inédit. En présence de ce nutriment, les complexes TORC1 déclenchent le processus qui permet aux cellules de croître. En l’absence de sucre, ils s’assemblent sous forme d’immenses structures tubulaires qui peuvent atteindre un cinquième de la taille de la cellule, ce qui les rend inactifs et stoppe la croissance cellulaire. La formation et le désassemblage de ces tubules sont faciles à observer dans les cellules vivantes, ce qui permet d’identifier des composés interférant avec ce processus, pour la mise au point de nouveaux traitements-candidats anticancéreux.

Banner iGE3 - UNIGE

New director for iGE3 - David Shore

David Shore portrait

We are pleased to welcome Prof. David Shore as the new director of iGE3.

David Shore is a professor at the Department of Molecular Biology of the Faculty of Science. He has been appointed to his position of iGE3 director since October 1, 2017, in replacement of Prof. Stylianos Antonarakis who retired from the Department of Genetic Medicine and Development of the Faculty of Medicine.

We wish David Shore every success in his new responsibilities within iGE3 !

iGE3 Annual Meeting 2017 banner

6th Annual Meeting of iGE3

Tuesday, November 7, 2017 • 8:30 AM - 6:30 PM
Uni Dufour - Auditorium U300
Geneva

Participation is free of charge, but registration is required.

Program, registration:

Meeting 2017 website

Event ID: meeting_2017
New registration deadline: Saturday, November 4, 2017 - Noon

Organization:

Marguerite Neerman-Arbez and Alicia Sanchez-Mazas

Biorythmes et muscles squelettiques

Une horloge cachée dans nos muscles

Les horloges biologiques déroulent leur tictac un peu partout dans le corps. Elles libèrent l’hormone de la mélatonine pendant le sommeil, favorisent la sécrétion d’enzymes digestives au moment des repas et nous tiennent éveillés aux heures les plus intenses de la journée. Logée dans le cerveau, l’horloge maîtresse synchronise l’ensemble des horloges secondaires présentes dans les divers organes.

Les groupes de Dr Charna Dibner et de Prof. Howard Riezman de l’Université de Genève, avec leurs collègues des universités de Bath, du Surrey, de l’Université Claude Bernard à Lyon ainsi que de l’EPFL et du Nestlé Institute of Health Sciences, ont découvert qu’une telle horloge circadienne est à l’oeuvre dans nos muscles. Leurs travaux, financés par le Fonds national suisse (FNS), révèlent que les perturbations de ce mécanisme peuvent jouer un rôle important dans le développement des diabètes de type 2. Leur travail vient d’être publié dans le magazine PNAS.

Bannière UNIGE - Faculté de Médecine - HUG

Leçon d'adieu - Prof. Stylianos E. Antonarakis

Le génome et la logique de médecine

Stylianos Antonarakis portrait

Conférence du Prof. Stylianos Antonarakis, ancien directeur d’iGE3, retiré de ses fonctions de directeur du Département de Médecine Génétique et Développement de la Faculté de Médecine le 1er octobre 2017.

Jeudi 2 novembre 2017 - 12 h 30
CMU – Auditoire Alex-F. Müller / A250, 2ème étage

  • Conférence publique suivie d’un apéritif
  • Entrée libre
Banner iGE3 - UNIGE

New iGE3 member - Brenda Kwak

Brenda Kwak portrait

We are pleased to welcome Prof. Brenda Kwak as a new faculty member of iGE3.

Brenda Kwak is a professor at the Department of Pathology and Immunology of the Faculty of Medicine. Her group is interested in the mechanisms by which connexins and pannexins participate in cardiovascular physiology and disease, including atherosclerosis.

LS2 Annual Meeting banner

LS2 Annual Meeting 2018

The LS2 Annual Meeting 2018 will be held on the 12th and 13th of February, 2018 at the Amphimax/Amphipôle Campus of the University of Lausanne, with the topic Metabolism & Signaling in the Life Sciences.

The LS2 Annual Meeting brings together scientists from all nations and backgrounds to explore the large spectrum united under the umbrella of Life Sciences.

Schéma sur l'expression des récepteurs Fprs

Chasser les microbes ou flairer le poison: une affaire d’évolution

Les mammifères possèdent plusieurs lignes de défense contre les microbes. L’une d’entre elles est activée lorsque des récepteurs appelés Fprs présents sur des cellules immunitaires se lient à des molécules spécifiques qui sont relâchées par des agents pathogènes ou produites pour combattre une infection. Des chercheurs du groupe de Prof. Ivan Rodriguez, de l’Université de Genève, ont montré en 2009 que ces mêmes récepteurs étaient aussi présents dans le nez des souris, probablement pour détecter des aliments contaminés ou éviter des congénères malades.

Les biologistes décrivent maintenant dans la revue PNAS comment des Fprs ont acquis ce nouveau rôle, passant du système immunitaire au système olfactif. Les responsables de cette innovation sont deux “accidents” génomiques, survenus à plusieurs millions d’années d’intervalle au cours de l’évolution des rongeurs.

PhD Salary Awards banner

5th iGE3 PhD Salary Awards

For graduate students working in the laboratories of iGE3 faculty members.

We are happy to announce the 5th round of the iGE3 PhD Salary Awards. Similar to the past four years, these stipends will be given competitively to graduate students working in the laboratories of iGE3 members, for projects with a strong genetics or genomics component.

The graduate students have to be in the 2nd or 3rd year of their studies, and the salary awards will be provided for 2 years, non-renewable. The final selection will be made by an external (non-UNIGE) advisory board. The stipends should be acknowledged in publications as iGE3 PhD Student Awards.

Please note:

  • up to 6 PhD awards should be given in this 5th round of the doctoral training support;
  • one application per laboratory will be accepted per call;
  • students from laboratories with awardees from last year are not eligible, i.e. lab of Profs Galliot, Jabaudon, Steiner and Trajkovski;
  • the announcement of the final selection will be made by Monday, October 16, 2017;
  • the successful applicants will present their project at the 6th iGE3 Annual Meeting on Tuesday, November 7, 2017;
  • the contracts will start on Friday, December 1, 2017.

The application must be completed online. Please follow this address.

PhD Awards website

(disabled)

Application deadline: Sunday, September 3, 2017

Further information: Nadia.Fraefel@unige.ch

The iGE3 Executive Board (S.E. Antonarakis, E.T. Dermitzakis, D. Duboule, D. Picard, W. Reith)